Fév 22

13 autos Rally2 de pointe, 1 WRC, 3 Porsche GT... le spectacle sera de haut niveau à Saint-Trond

Written by  0 comment

Plus que trois fois dormir et on frappera les trois coups pour l'ouverture de l'édition 2022 du Kroon Oil Belgian Rally Championship à Saint-Trond et dans les environs.

Ce lundi soir, lors de la présentation qui s'est déroulée dans les installations de DronePort, à Brustem, où le QG du rallye prendra ses quartiers le week-end prochain, le Top Speed Rally Haspengouw a dévoilé la liste définitive des équipages engagés pour la 24ème édition du Rally van Haspengouw. Avec 76 inscrits (+ 32 dans l'annexe Regularity VAS), on ne battra pas les records de participation mais la qualité du plateau est exceptionnelle.

Ainsi, 13 voitures de la catégorie de pointe 'Rally2' seront de la partie, dont une dizaine pouvant prétendre au podium final. Fort de leur statut de doubles champions en titre (ils furent aussi les meilleurs de l'année 2020 contrariée et amputée par le Covid19), Adrian Fernémont et Samuel Maillen auront l'honneur, mais pas nécessairement l'avantage, d'ouvrir la route samedi prochain. Considérant compter déjà 8 victoires "en BRC" car, à quatre reprises, il n'a été devancé que par un étranger non inscrit au championnat (dont la WRC de Craig Breen à Audenarde en 2020), Adrian sait mieux que quiconque que pour viser un 3ème titre, il faut d'abord s'efforcer d'être chaque fois à l'arrivée et faire preuve de régularité.

Mais cette année, il devra compter avec le Français qui l'a battu trois fois ces dernières années. Stéphane Lefebvre disputera en effet le Kroon Oil Belgian Rally Championship pour le compte de Citroën sur une C3 Rally2 couvée par DG Sport. Même s'il découvrira l'épreuve, cet ex-Champion du Monde (et d'Europe) Junior sera l'homme à battre dans les environs de Saint-Trond.

Après avoir animé la lutte en tête en 2020 sur une C3 R5, son compatriote William Wagner doit aussi être compté parmi les favoris, même s'il devra retrouver ses habitudes au volant d'une VW Polo avec laquelle il brillait en 2019 en France.

Dans les conditions très particulières de routes étroites, boueuses et glissantes qu'on rencontre en cette saison en Hesbaye, l'expérience reste toutefois primordiale. Ghislain de Mevius (avec Johan Jalet) et Xavier Bouche (avec Lorin Jamar), voire Niels Reynvoet (avec Diederik Pattyn), seront donc directement dans le coup sur leurs habituelles Skoda Fabia. Kris Princen et Peter Kaspers connaissent aussi la région comme leurs poches mais Kris devra trouver ses marques sur la DS3 WRC louée chez PH Sport.

Deux autres équipages susciteront beaucoup d'intérêt. La "vedette" du jour sera en effet Jos Verstappen, (le père de Max pour les jeunes), ancien pilote de F1 qui disputera ici son tout premier rallye. On compte sur Kris Botson, son expérimenté copilote, pour calmer les ardeurs du Néerlandais au volant d'une Citroën C3 de chez DG Sport. L'autre tête d'affiche, c'est le retour de Nicolas Gilsoul dans les rallyes belges. Il est motivé par le défi d'aider Gino Bux à confirmer son incontestable talent sur une voiture de pointe, en l'occurrence une Skoda Fabia du team SXM.

Ancien animateur des courses TCR en circuit, Maxime Potty s'est tourné l'an dernier vers le rallye. Il espère recueillir cette année les fruits de sa saison d'apprentissage. Renaud Herman devrait bien l'aider dans cette tâche, sur une Citroën C3.

Sur des Ford Fiesta Rally2, l'autre ancien pistard Steve Vanbellingen et les régionaux Jimmy D'Hondt et Johnny Poelmans tenteront de s'approcher au mieux des ténors. Idem pour le Néerlandais Richard Pex, ami de Verstappen, qui débutera également en rallye sur une Citroën C3.

Ceux-ci devront toutefois composer avec deux anciennes Mitsubishi Lancer très bien conduites par Jonas Langenakens et Kurt Boone. Sans parler des trois Porsche 911 GT3 au volant desquelles Glenn Janssens, Henri Schmelcher et Tuur Vanden Abeele feront vibrer les spectateurs amateurs de belles sonorités.

Dans le même registre, on suivra avec beaucoup d'intérêt la lutte pour la victoire en Historic que se livreront Patrick Snijers et Bjorn Syx sur de spectaculaires BMW M3. Un des 12 concurrents de la M-Cup pourra-t-il rivaliser avec eux pour l'honneur?

Plus discrètement, mais avec autant d'enthousiasme, quatre jeunes tenteront de se faire remarquer en visant la victoire dans le classement Junior. Troisième du Clio Trophy l'an dernier, Tom Rensonnet, représentant du RACB Junior Team, devra battre Jonas Dewilde, Maxim Decock et le Danois Mads Dalsager.

On le voit, la lutte sera chaude à tous les niveaux ce samedi 26 février, de 8h à 20h, dans les environs de Saint-Trond. Mais, pour de nombreux participants, les débats commenceront jeudi après-midi avec le shakedown (spéciale test) programmé à Velm. Venez nombreux. Vous ne le regretterez pas.

Rate this item
(2 votes)
Read 680 times Last modified on mercredi, 15 juin 2022 21:13

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.